Chauffage à combustion gaz : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Saviez que chaque année, pas moins de 3000 personnes étaient exposées au risque d’intoxication au monoxyde de carbone ? On vous en dit plus.

Des consommateurs inconscients du risque

La lutte contre la mortalité liée au monoxyde de carbone est l’une des priorités nationales en matière de santé environnementale ! Et pour cause, ce gaz est la première cause de mortalité par intoxication en France et provoque plusieurs milliers d’intoxications, hospitalisations et séquelles irréversibles. Le monoxyde de carbone a la particularité d’être incolore et inodore, ce qui le rend encore plus dangereux puisqu’on peut difficilement l’identifier. Ainsi, seul 1 Français sur dix estime pouvoir courir un risque alors que plus de 77% des Français possèdent au moins un appareil de chauffage à combustion gaz.

Comment éviter les accidents

Les causes les plus fréquentes d’accidents sont : une mauvaise combustion dans un appareil ou un moteur fonctionnant au bois, au gaz, au charbon, au fuel, à l’éthanol ou encore à l’essence, un défaut de ventilation, d’entretien ou encore la vétusté de l’appareil. Le mieux est donc d’installer un détecteur de monoxyde de carbone et de faire entretenir régulièrement vos appareils par un professionnel.

Cependant pour une réelle tranquillité d’esprit, le mieux en encore d’opter pour des chauffages électriques, de préférence à inertie sèche. Sûrs et modernes, ils ne nécessitent aucun entretien particulier et vous assurera une utilisation propre et sans risque !

Si vous faites partie des propriétaires de chauffage à gaz, assurez-vous que votre appareil est en parfait état de marche lorsque vous le rallumez et n’oubliez pas de le faire contrôler et entretenir régulièrement pas un professionnel.

Source : Institut national de Veille Sanitaire