Chauffage poêle à bois : écologie et rentabilité

Les pouvoirs publics encouragent le recours aux énergies renouvelables pour plusieurs raisons dont les suivantes énumérées ci-dessous :

  • la surconsommation de gaz naturel et pétrole.
  • l’épuisement de ces stocks.
  • le déséquilibre climatique.

Le « bois-énergie » est considéré comme énergie renouvelable s’il est produit dans le cadre d’une gestion durable des forêts. Ce qui est le cas en France où la forêt représente 15 millions d’hectares avec un taux de croissance annuel de 10%.

Non seulement le bois est un combustible parmi les plus économiques, mais les incitations fiscales proposées pour le chauffage au bois font de l’installation d’un poêle à bois une opération écologique, citoyenne et financièrement intéressante.

Les formes de bois

Vous pouvez utiliser le bois sous 2 formes :

Les bûches

  • bûches de 33 ou 50 cm selon les modèles.
  • bois séché 24 mois – voire 36 pour le chêne – sous abri ventilé. Vous pourrez acheter du bois déjà séché, en particulier celui labellisé « NF Bois de Chauffage » qui vous garantit un bois performant.
  • le charme et le chêne donnent de bonnes braises et tiennent plus longtemps au feu.
  • évitez les feuillus tendres tels le saule, le tilleul, le peuplier et surtout les pins et sapins qui possèdent un faible pouvoir calorifique et encrassent poêle et conduit.

Le granulé de bois ou pellet

Remplaçant la bûche de bois, le pellet ou granulé de bois est un combustible naturel récent obtenu avec la sciure compressée à haute pression sans aucune colle.

Les avantages du pellet :

  • pouvoir calorifique très important.
  • système d’alimentation automatique.
  • allumage automatique.
  • régulation par thermostat horloge.
  • réduction des cendres.

Bref, d’associer le confort de la technologie et les avantages d’un combustible naturel.

Votre choix se fait à l’achat de votre poêle car les appareils sont conçus à l’origine pour l’une ou l’autre forme de bois.

Performance et écologie

Facteurs de performance de votre poêle

  • qualité du bois.
  • nature du bois.
  • son temps de séchage.

Rendements chauffage naturel au bois

  • cheminée ouverte : rendement de 10 à 15%.
  • insert et foyer fermé : rendement de 70%.
  • cuisinière à bois : rendement de 50 à 70%.
  • poêles à bûches : rendement de 40 à 80%.
  • poêles à pellets : rendement de + de 80%.

L’effet du matériau sur la qualité du chauffage

  • fonte, matériau le plus répandu.
  • la céramique et la stéatite, appelée aussi pierre ollaire, donnent de très bons résultats.

Les systèmes de circulation d’air optimisent la combustion

De nombreux modèles de poêles sont équipés de la « double combustion »; ils permettent de brûler une seconde fois les gaz et les particules émis. Dans ce cas, non seulement les rendements sont élevés mais les émissions de fumées et de particules sont réduites jusqu’à 90%.

Le poêle le plus puissant n’est pas forcément le meilleur pour vous. Le bon poêle à bois est celui qui vous apporte le meilleur confort selon l’usage que vous souhaitez en faire, l’isolation de votre logement, les volumes à chauffer…