Choisir les isolants écologiques à utiliser dans le cadre d’une rénovation énergétique

Les isolants écologiques permettent aujourd’hui d’optimiser l’isolation thermique et acoustique d’une habitation. Pour obtenir une isolation performante, il serait préférable d’opter pour des matériaux naturels.

Les propriétés d’un isolant écologique

Un isolant écologique est de loin le matériau idéal qui permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il contribue en effet à la mise en place d’un confort thermique, aussi bien en hiver qu’en été au sein d’une habitation, et réduit par conséquent la facture énergétique, en limitant les besoins en termes de conditionnement de l’air en intérieur. En plus de remplir une fonction d’isolation thermique, les isolants écologiques sont également appréciés pour leurs performances acoustiques. Ils limitent ainsi les désagréments sonores venant de l’extérieur. Ils ont également la capacité de réguler l’humidité et la chaleur au niveau de chaque pièce de la maison, afin d’y offrir un environnement tout à fait sain.

Se baser sur des indices précis

Pour choisir des isolants écologiques, il est important de se baser sur des critères bien définis. Il faudra prendre en considération dans un premier temps le Coefficient de conductivité thermique Lambda (λ) du matériau. Plus cet indice est faible, plus l’isolant sera performant. Il faudra ensuite tenir compte de la résistance dite thermique R du matériau, sa capacité hygroscopique c’est-à-dire sa faculté d’absorber l’excès de vapeur d’eau dans le cas où l’environnement serait trop humide, ainsi que le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d’eau (μ, mu), indiquant sa capacité à diffuser la vapeur d’eau en période de canicule. Il ne faut pas non plus oublier son classement au feu ainsi que ses propriétés de déphasage, qui permettent de réguler efficacement la température en cas de forte chaleur.

Les principaux isolants écologiques disponibles sur le marché

Plusieurs types d’isolants écologiques sont aujourd’hui disponibles sur le marché. L’on notera ainsi les isolants d’origine végétale de type fibre de bois, liège, ouate de cellulose, chanvre et fibres de lin, sans oublier les roseaux, la paille compressée et les fibres de coco. Les matériaux d’origine minérale sont également très appréciés pour leurs performances isolantes, pour ne citer que la laine de roche, la laine de verre, ou encore la laine de laitier. À ceux-là s’ajoutent les isolants d’origine animale tels que la laine de mouton et les plumes de canard.