Comment réussir l’isolation thermique de sa maison?

Si l’isolation thermique de votre logement (maison ou appartement) est insuffisante, il en résulte un fort accroissement des déperditions de chaleur qui peuvent provoquer un alourdissement de vos dépenses de chauffage pouvant aller jusqu’à 50 %, voire plus. En conséquence, si vous estimez que vos factures de chauffage sont excessives, il est opportun de vérifier si l’isolation de votre maison est suffisante en faisant procéder à un diagnostic de performance énergétique.

Déperdition énergétique, un coût représentant jusqu’à 50% de la facture

deperditionsSi la personne chargée de faire ce diagnostic vous signale que votre maison consomme trop d’énergie, son isolation thermique doit être améliorée. Commencez par rechercher l’origine des plus fortes déperditions de chaleur et envisager de procéder à l’isolation des parties de la maison mal isolées.

Si c’est votre toit qui a besoin d’être mieux isolé (et c’est souvent le cas des maisons anciennes), il faut commencer par vérifier l’état des tuiles et par remplacer celles qui sont ébréchées ou abîmées. Ensuite, choisissez un isolant thermique adapté à l’usage que vous faites de vos combles. Si ceux-ci ne sont pas habités, vous pouvez vous contenter de deux couches de laine de verre ou d’un isolant synthétique. En effet deux couche de 10cm de laine de verre soit 20cm vous permettront d’obtenir un très bon coefficient thermique et ainsi non seulement pouvoir obtenir une prime energie (subvention de l’industrie distribuée par plusieurs grandes enseignes du bricolage) mais aussi de réduire considérablement votre consommation en chauffage.

Isoler des combles aménagés

En revanche, si vos combles sont aménagés, il faut d’abord appliquer la laine de verre au niveau du toit, puis installer un pare-vapeur en vue d’éviter la condensation de l’eau. Ce pare-vapeur pourra être dissimulé par un revêtement.

Enfin, si vous faites construire votre maison, vous pouvez apposer un écran isolant qui sera recouvert par les tuiles. Si votre isolation répond aux conditions prévues par les textes fiscaux, vous profiterez d’un crédit d’impôt égal au quart du montant de vos travaux.