Faire du thé avec une capsule Nespresso : fausse bonne idée

Habituellement, faire du thé ne prend que quelques minutes. Il faut faire bouillir de l’eau et laisser infuser le petit sachet de thé de son choix. Sinon, les puristes préfèrent acheter du thé en poudre ou en petits morceaux dans des boîtes conditionnées. La petite boule à thé permet ensuite de bénéficier d’une tasse de thé infusée à souhait. La machine Nespresso veut révolutionner cette petite habitude conventionnelle.

L’essentiel sur la capsule Nespresso

Le groupe Nestlé veut bousculer les codes en proposant sur le marché une machine initialement prévue pour le café. Nespresso est une cafetière qui fonctionne uniquement avec des capsules dédiées remplies de poudre de café. De nombreux foyers ont acquis la machine Nespresso et consomment des cafés en capsule. Récemment, Nestlé a développé le même concept avec des capsules contenant du thé. Avec forces et publicités en prime time, le groupe Nestlé propose huit références, incluant 2 tisanes.

Une fausse bonne idée en termes de coût

Nestlé monopolise le marché des capsules et n’admet l’entrée d’aucun concurrent sur son créneau. Ainsi, le prix des capsules s’avère élevé car il faut compter en moyenne plus de 3 euros la boîte de 10 capsules. En comparaison, 3 euros équivalent à la consommation de thé d’un individu pendant une semaine. De plus, le fait d’acquérir une cafetière Nespresso vous oblige à acheter des capsules en permanence sans autre alternative pour préparer votre thé et bien entendu votre café.

Une fausse bonne idée en termes de goût et d’usage

Selon les avis des clients, le goût n’est pas au rendez-vous. La majorité trouve que l’infusion obtenue par le biais de la capsule Nespresso est fade et n’a aucun goût. Cependant, il existe maintenant tout de même des alternatives à Nespresso sur le marché. Par ailleurs, le concept n’est pas au point. Si on oublie le retrait de l’opercule de la capsule, il faut appeler Nespresso et la réparation revient à 40 euros. Le format de la capsule n’est pas réellement compatible car elle coince souvent dans le récupérateur de capsules vides. Enfin, la machine doit être souvent nettoyée car la moitié du thé fuit dans le récupérateur de capsules et provoque le débordement du trop plein.

Une fausse bonne idée en matière d’environnement

Les capsules Nespresso sont conçues en aluminium. Elles sont difficiles à valoriser car les dosettes vides retournent en Suisse. Cela engendre de nombreux déplacements et génère de la pollution en nuisant au bilan carbone. Enfin, l’aluminium contenu dans les capsules est un facteur de risque pour la maladie d’Alzheimer.