Bioil : le groupe électrogène nouvelle génération à l’huile végétale

La nécessité de protéger l’environnement pousse les scientifiques à plancher sur les meilleurs moyens de produire de l’énergie sans pour autant polluer. C’est ainsi que le groupe électrogène Bioil a vu le jour. Au niveau écologie, il est tout simplement époustouflant.

Un groupe électrogène qui fonctionne aux HVB

Le Bioil est un groupe électrogène révolutionnaire. Comme la voiture électrique et autres trouvailles écologiques, ce groupe électrogène permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes et de protéger l’environnement. En effet, il tourne à l’huile végétale. Parmi les HVB (huiles végétales brutes) utilisables, il y a l’huile de tournesol, l’huile de jatropha, l’huile de colza, l’huile de palme, l’huile de coprah, l’huile de soja, etc. Le groupe électrogène Bioil fonctionne également avec les huiles recyclées, ce qui est un véritable bond en avant en termes d’écologie et d’énergie autonome.

Comment fonctionne-t-il ?

La dénomination Bioil vient du fait que le groupe électrogène utilise deux produits pour le faire fonctionner : le gas-oil et l’huile végétale. Que les fervents écologistes se rassurent, le gas-oil est destiné uniquement à démarrer le groupe électrogène. Une fois que le moteur chauffe et que l’huile végétale atteint une certaine température (autour de 65°C), l’alimentation du groupe électrogène bascule automatiquement en mode huile végétale. En effet, il est important que l’huile végétale soit chauffée à cette température car c’est ainsi qu’elle atteint sa viscosité optimale. A l’arrêt du groupe électrogène, le gas-oil est de nouveau sollicité pour purger le système d’injection et de purger tous le conduits du groupe électrogène.

Les avantages d’utiliser un tel groupe électrogène

Beaucoup de gens rêvaient de trouver un groupe électrogène silencieux. Avec le Bioil, le pari est réussi. Il se trouve qu’en plus d’être écologique, ce groupe électrogène est particulièrement discret. Bien évidemment, il est surtout apprécié pour ses qualités écologiques, du fait qu’il permette de produire de l’énergie autonome tout en exploitant des produits propres comme l’huile végétale, laissant de côté les carburants à base de pétrole. Sur le plan économique, il faut également noter que le groupe électrogène Bioil est intéressant dans la mesure où sa durée de vie est décuplée. En effet, les HVB sont des combustibles qui ne contiennent ni souffre ni plomb. Avec un taux de viscosité plus important, ces huiles végétales brutes permettent également une bonne lubrification du moteur et donc des pièces qui s’usent moins vite.