La maison bioclimatique, comment profiter de l’énergie solaire

La conception d’une maison bioclimatique permet de mettre à profit les atouts du site et de ses caractéristiques pour assurer des conditions optimales de confort avec le moindre recours possible aux énergies primaires. La maison bioclimatique:

  • utilise l’énergie solaire pour l’éclairage naturel ainsi que pour les apports solaires gratuits
  • prend en considération le vent , sa fréquence et sa direction dominante pour forcer la ventilation naturelle lorsque c’est nécessaire mais aussi pour se protéger avec une orientation astucieuse en période de froid
  • prend en compte la topographie locale pour bénéficier de l’inertie thermique de la terre lorsque c’est approprié

La maison bioclimatique et l’énergie solaire

La maison bioclimatique met à profit son orientation et son emplacement pour bénéficier des apports gratuits solaires. Pour cela, la maison bioclimatique doit être bien conçue. Une étude du site préalable est indispensable pour:

  • déterminer le type d’apports solaires qu’on peut espérer pour chaque période de l’année- apports directs ou diffus, couverture nuageuse dominante en début de journée ou en fin de journée etc…
  • étudier les masque solaires naturels ( montagne, végétation…)
  • étudier les masques solaires construits (voisinage, clôtures…)
  • déterminer le besoin de protections solaires, leur emplacement idéal et géométrie spécifique appropriée

La maison bioclimatique et le vent

étude vents maison bioclimatique

Exemple d’une étude des vents dominants d’été pour la conception d’une maison bioclimatique

Lorsqu’on parle de vent, on pense le plus souvent de la protection du vent – comment orienter la maison bioclimatique pour la protéger des vents dominants en hiver et réduire les risques d’infiltrations d’air non contrôlées.

Cependant, la conception bioclimatique ne s’arrête pas là. Habituellement, on étudie les rosées de vents en hiver et en été séparément car les objectifs sont très différents. Si en hiver on cherche à se protéger du vent, en été on utilise les vents nocturnes pour forcer la ventilation naturelle et évacuer la chaleur. Cela aide pour rafraîchir son logement en été sans climatisation.

La maison bioclimatique et l’inertie thermique de la terre

La terre est une source formidable d’inertie thermique. L’inertie thermique permet de diminuer les oscillation de température.  Par exemple, dans les caves il fait souvent une température constante de de 13-14 °C en été comme en hiver.

L’inertie thermique de la terre peut être utilisée pour réduire le besoin de chauffage et de climatisation en été. Pour cela, on se sert de plusieurs astuces:

  • enterrer une partie de la maison bioclimatique, souvent celle orientée au nord, pour diminuer les pertes de chaleur en hiver
  • utiliser le puis canadien pour mettre à température ambiante l’air utilisé pour la ventilation de la maison bioclimatique. Cette astuce permet de rafraîchir l’air en été et de le réchauffer naturellement en hiver
  • utiliser la toiture végétalisée pour apporter une inertie thermique en toiture

La maison bioclimatique, performances

La maison bioclimatique doit répondre bien sûr également à la réglementation thermique en vigueur – la RT 2012. Par conséquent elle bénéficie:

  • d’une enveloppe performante bien isolée et étanche à l’air
  • de l’utilisation d’énergies renouvelables rendue obligatoire