Le dépannage électrique en 2 étapes pour une maison écolo

Il est vrai que quand on parle dépannage, vous pensez automatiquement à un électricien. C’est bien entendu le professionnel  requis pour venir à bout de pannes électriques, quelle que soit leur nature. Mais faire intervenir un bricoleur sur toutes sortes de pannes a un cout. De plus, il faut être sûr que la panne requiert vraiment l’intervention d’un professionnel.

Dans la plupart des cas, ce sont des problèmes dont vous pouvez vous occuper vous-même si vous êtes un bon bricoleur ou si vous vous connaissez un peu en électricité. Cependant, pour venir à bout d’une panne, il faut encore pouvoir établir le diagnostic de dépannage.  À ce propos, voici comment faire du dépannage en électricité en deux étapes.

Identifier la panne

Pour faire du dépannage, il faut encore connaitre ce qui ne marche plus (voir aussi ici) . En d’autres termes, il faut détecter la panne. Comprendre d’où vient la panne permet d’apporter la solution adéquate. Mais il faut encore savoir ce qui ne va pas.

À ce propos, il existe plusieurs causes de panne électrique. En général, un court-circuit est la cause la plus courante de panne électrique. Il peut intervenir lorsqu’il y a trop d’appareils sous tensions. Mais généralement, ça peut venir aussi d’une prise ou d’un appareil défectueux.

Les appareils trop vieux ont tendance à être plus fragiles. Mais en plus s’ils sont mal entretenus ou détériorés par les rongeurs, ils deviennent très vite source de court-circuit. Ainsi, il est conseillé de réaliser un diagnostic électrique régulièrement pour connaitre l’état de vos installations électriques surtout s’il s’agit d’un vieux bâtiment.

Le court-circuit peut aussi être provoqué par la foudre sur votre tondeuse par exemple. Lorsque la foudre tombe sur votre maison, le trop-plein d’électricité présent dans l’air interfère avec celle de votre installation électrique. Ce qui provoque un court-circuit qui peut mettre  tout votre système hors tension. Mais ça, c’est l’hypothèse la plus simple. Si l’impact est trop fort, vous pouvez perdre vos appareils comme votre PAC. Les électriciens conseillent généralement de doter votre toit d’un parafoudre pour éviter que la foudre ne frappe votre maison.

Si le court-circuit est avéré, il faudra en déterminer la source, c’est-à-dire l’installation qui est sujette au problème. La panne peut venir d’une prise, d’un boitier, d’un fusil, d’un câble  et il va falloir jouer au chasseur pour comprendre.

La maintenance à proprement dit

Connaitre l’origine et la cause de la panne permettra d’établir un bon diagnostic. S’il s’agit d’un problème de sous-tension, il suffit de savoir la tension maximale que supporte votre disjoncteur et d’éviter de brancher plusieurs appareils à la fois. Mais vous pouvez   aussi décider d’engager une procédure d’acquisition d’un boitier plus puissant. S’il s’agit d’un problème de foudre, il vous faudra acquérir un parafoudre pour mettre vos installations à l’abri.

Lorsque vous déterminez que l’origine de la panne est la défectuosité d’une composante de votre installation électrique, le dépannage consiste à changer le dispositif défaillant. Cela permet de ne pas risquer de nouveaux courts-circuits, mais aussi de prévenir les risques d’incendie.  Mais avant de lancer ce type d’opération, il faudra tout mettre hors tension pour éviter de vous électrocuter. Le dépannage en électricité requiert en effet beaucoup de précaution.