L’efficacité énergétique de votre habitat

Êtes-vous certain que votre habitation est bien isolée ? Vos dépenses énergétiques en matière de chauffage ne sont-elles pas trop élevées ? N’y a-t-il pas possibilité, solution pour améliorer les choses ? Ces questions reviennent chaque année surtout en hiver où dès qu’il faut rallumer le chauffage et bien malin celui qui peut être certain qu’il n’y a rien à faire de plus dans sa maison. Sachez qu’il y a toujours matière à améliorer d’une manière ou d’une autre les besoins énergétiques de sa maison, de faire baisser sa facture annuelle de chauffage.

Le diagnostic immobilier, point de départ de tous travaux

Avant d’entamer tous types de travaux, il est préférable de faire appel à un expert pour que celui-ci pratique un diagnostic de performance énergétique sur votre maison. Une fois terminé, ce diagnostic vous permettra de connaitre non seulement les points forts, mais surtout les points faibles de votre habitation. Le diagnostic de performance énergétique ou DPE est le point de départ de toute démarche de travaux d’économies d’énergie.

Les types de travaux pour améliorer l’efficacité énergétique

Les solutions pour baisser considérablement la facture énergétique sont nombreuses, les plus utilisées sont l’isolation écologique par l’extérieur ou par l’intérieur, le solaire et le chauffage (pompe à chaleur ou PAC). Depuis quelques années, c’est l’isolation qui semble être le travaux le plus plébiscité par les propriétaires. Cela s’explique entre autre par le fait, que l’isolation est adaptée à tout type de logement, de construction. Si l’objectif est d’améliorer l’efficacité énergétique d’un habitat, l’isolation offre de nombreuses solutions comme l’isolation des combles, l’isolation des murs ou encore l’isolation du sol

Les aides pour financer vos travaux

Il existe des aides, des subventions qui peuvent être accordées pour le financement des travaux visant à améliorer la performance énergétique d’un habitat. A titre d’exemple, l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) accorde une subvention sur les travaux d’isolation, sans oublier les plus grands réseaux bancaires qui accordent eux aussi des prêts à taux zéro (Eco-PTZ), des prêts pouvant aller jusqu’à 30.000euros.

Enfin, il serait aussi utile de mentionner qu’en ces temps de crise du logement, le désormais bien célèbre loi Duflot, dispositif fiscal remplaçant de la loi scellier depuis le 1er janvier 2013, encourage, incite les particuliers souhaitant investir dans un logement locatif neuf. Notons que ce dispositif présente de nombreux avantages comme la facilité de l’acquisition d’un bien immobilier, le bien mis en location servira aussi comme complément de revenu, la plus value immobilière, la réduction d’impôt