Les radiateurs à inertie réalisent une économie d’énergie conséquente.

Vous souhaitez acquérir un radiateur mais vous hésitez devant le choix proposé. Dans le but de vous orienter dans ce dédale, il est nécessaire de se poser les bonnes questions en fonction de la source d’énergie désirée.

Présentation des différents types de radiateurs :

Il existe tous types de chauffage, au sol ou au plafond, réversible, au fioul, des radiateurs solaires, des chauffages à eau chaude…
Pour autant, deux tendances se dégagent nettement :

Vous êtes un adepte des radiateurs à eau chaude ?

Vous optez pour un système de chauffage à combustion avec l’acquisition d’une chaudière à gaz, à bois ou au fuel, avec un chauffage solaire ou bien une pompe à chaleur. Mais ces chauffages manquent cruellement d’esthétisme.

Vous êtes plutôt radiateur électrique ?

Dans ce cas là, le choix est vaste. Que ce soit à convecteur, moins cher à l’achat mais avec une chaleur localisée dans la pièce où il se trouve ; à accumulation, où le prix est plus élevé mais qui sait différer la production et la restitution de la chaleur. A inertie, nous le verrons, il gère parfaitement les variations de température et, malgré un prix élevé, il chauffe avec constance. Le chauffage à bain d’huile à chaleur constante, mais trop volumineux, est parfois trop lourd. Quant à l’halogène, il chauffe instantanément mais, comme le convecteur, la chaleur reste localisée dans la pièce.

Avantages du radiateur à inertie :

Le chauffage à inertie est aussi simple à utiliser qu’un chauffage électrique, tout en procurant le confort d’un radiateur au gaz. En effet, comme il chauffe votre pièce par rayonnement, il est constant dans son mode de chauffe. Cela signifie que les radiateurs à inertie continuent de chauffer même éteints. Sous l’appellation radiateur à inertie vous trouverez ceux à inertie sèche dont les résistances chauffent des blocs de céramique ou de fonte ; ceux à inertie fluide qui, à l’image d’un chauffage central à eau, fonctionnent en circuit fermé ; ceux à chaleur douce sont une combinaison des deux systèmes vus ; quant aux radiateurs à bain d’huile, volumineux mais sur roulettes, ils se déplacent facilement. Le prix de ce type de chauffage varie entre 400 et 1 500 euros en fonction du modèle.

Comment installer un chauffage électrique ?

Un radiateur électrique est simple à installer.
Sachez qu’il est indispensable de placer le chauffage près d’une source d’air comme celle des fenêtres voire des portes. Il suffit de le fixer au mur au minimum à 15 cm du sol. Aussi facile que cela !
Evitez tous obstacles devant les radiateurs, soyez tout particulièrement attentifs aux voilages qui prennent très rapidement feu. Et conseil superflu mais utile à rappeler, assurez-vous que le mur d’accroche soit assez solide pour supporter le poids du radiateur.

Et pour toute installation… n’oubliez pas l’éco prêt qui se destine à tous les travaux immobiliers à visée écologique.