Quelles méthodes utiliser afin d’étanchéifier un toit plat ?

Le toit-terrasse doit faire l’objet d’une vérification au bout de quelques années. En effet, il devient souvent sujet à des infiltrations qui se glissent dans le béton. Cela survient généralement lorsque le revêtement de la toiture n’est plus suffisamment étanche, car la zone est inaccessible et donc oubliée. Si vous envisagez des travaux d’étanchéité toiture, vous devez prendre en compte certains points. En cas de doute, la meilleure alternative consiste à faire appel à un professionnel.

Comment savoir que la rénovation est nécessaire ?

Lorsque vous apercevez des trous dans le revêtement de la toiture, c’est le premier signe qu’il faut réaliser une rénovation. Si les eaux pluviales ne s’écoulent plus à cause de l’obstruction du conduit d’évacuation, c’est également le moment de faire appel à un professionnel pour se charger de la reprise d’un toit-terrasse. Cela peut paraître minime, surtout lorsque seuls les raccords sont envahis par la mousse, mais les dégâts engendrés par la suite peuvent être considérables. Profitez de la présence d’un expert pour lui demander ce que vous pouvez faire de votre toit plat. C’est également le bon moment pour envisager la disposition d’une isolation thermique extérieure.

Commencer par réaliser un relevé

Une toiture-terrasse est normalement recouverte d’une membrane bitumée. Cette dernière est soudée sur le béton au chalumeau. La première question que vous devez vous poser c’est si vous souhaitez simplement le rénover ou en faire une vraie terrasse sur laquelle vous pourrez déjeuner. La simple rénovation d’un toit plat diffère de la création d’une véritable terrasse. Pour commencer, vous devez vérifier l’étanchéité au niveau des acrotères. Il s’agit des murets se trouvant sur le bord. Les raccords situés entre les lés de la membrane, remontant généralement de 10 à 20 cm, doivent également faire l’objet d’une vérification. Ce diagnostic, appelé relevé d’étanchéité, doit être exécuté minutieusement, car il en va de la suite des opérations.

Tout dépend de l’ampleur des travaux

Généralement, pour rafistoler une terrasse non accessible, vous pourrez vous procurer des lés de membrane bitumée soudée au chalumeau pour environ 30 euros par mètre carré. En principe, la main-d’œuvre est comprise dans ce tarif. Mais tout dépendra de l’ampleur de la détérioration et des rapiècements à effectuer. Cependant, si des travaux de ce genre ont déjà été réalisés une première fois, il vous faudra cette fois-ci arracher l’ensemble pour recommencer sur un support bien nettoyé. Cette étape sera d’autant plus nécessaire si le revêtement est particulièrement endommagé et n’adhère plus au support.