Rénovation énergétique 2017 : les aides financières à votre disposition

Une nouvelle année donne l’occasion, à ceux qui le souhaitent, de changer l’aspect de la maison, extérieur comme intérieur. Si vous désirez commencer l’année avec fraîcheur, entreprendre des travaux de rénovation est une excellente idée. Ce projet peut toucher divers domaines comme la décoration, l’aménagement et la disposition des pièces, et aussi les performances énergétiques du foyer. Ce dernier secteur est essentiel pour une mise en adéquation de votre logement aux dernières réglementations en matière de consommation énergétique, mais également pour l’application du décret du 31 mai 2016 qui stipule que des travaux d’isolation énergétique doivent être effectués lors de la rénovation d’un bâtiment. Dans tous les cas, cela offre l’opportunité d’améliorer le confort des occupants de la maison. Concernant le financement de la rénovation, des aides sont à votre disposition pour 2017.

L’Éco Prêt à Taux Zéro ou Éco PTZ

L’Éco PTZ est un crédit octroyé sans condition de ressource et à un taux d’intérêt nul. Ce prêt est attribué aux travaux de rénovation liés aux performances énergétiques d’un foyer. Le montant de l’Éco PTZ varie de 10 000 € à 30 000 € et est remboursable sur 10 ans ou 15 ans selon l’importance du projet (performances énergétiques globales ou partielles). Ce type de crédit immobilier s’adresse aux propriétaires qui occupent ou louent leur maison. Il est également cumulable avec d’autres aides financières comme le CITE, les subventions de l’ANAH ou encore les aides des collectivités locales. Tout logement revêtant le caractère de résidence principale (des propriétaires ou des locataires) peut prétendre à l’Éco Prêt à Taux Zéro. Aussi, vous pourrez toujours faire appel à un spécialiste en courtage immobilier comme ce site pour vous guider dans vos choix de prêts pour vos besoins financiers.

Le CITE ou Crédit Impôt Transition Énergétique

Le Crédit Impôt Transition Énergétique se traduit par une réduction de vos impôts sur le revenu dans le cadre de la rénovation de votre maison. Cette baisse équivaut à 30 % du montant engagé dans la réalisation des travaux. Cet avantage fiscal est accordé sous certaines conditions.Tout d’abord, les travaux à entreprendre doivent être effectués par des professionnels ayant la mention RGE ou « Reconnus Garants de l’Environnement ». Ensuite les équipements qui seront installés et utilisés sur le chantier doivent répondre à des critères techniques précis. Enfin, pour être éligible au CITE, la maison devra être votre résidence principale et sa construction devra être achevée depuis plus de 2 ans.

aides_financieresL’aide financière de l’ANAH

L’aide financière fournie par l’ANAH ou Agence Nationale pour l’Habitat est représentée par une subvention. Cette dernière est octroyée sous conditions :

– des ressources modestes à très modestes

– le logement représente la résidence principale des propriétaires

– diminution significative des déperditions d’énergie du ménage

Le montant de la subvention est plafonné à 20 000 € HT et à 50 000 € HT selon l’ampleur de la réhabilitation à réaliser. Il est toutefois important de souligner que l’ANAH ne prend pas en charge la totalité des travaux. L’agence ne finance qu’une partie du projet. Le pourcentage d’aide est déterminé suivant les ressources à la disposition des ménages à savoir : pour les foyers à revenus modestes, l’aide équivaudra à 35 % du budget des travaux, tandis que pour ceux à ressources très modestes, la subvention sera égale à 50 % du financement de la rénovation.