Agissez responsable, adoptez un vélo

L’utilisation excessive des voitures dans les grandes villes pousse aujourd’hui les défenseurs de l’environnement à multiplier les actions visant à promouvoir le vélo. Très pratique, ce dernier est un mode de déplacement très peu polluant.

Le vélo : un geste écolo et une alternative à la voiture

Bien qu’un nombre croissant d’individus adopte un geste responsable en se déplaçant essentiellement en deux-roues ou à pied, le nombre de personnes utilisant la voiture de façon abusive reste toujours alarmant. D’après une étude réalisée à la demande de l’European Cyclists Federation, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de plus de 36 % entre 1990 et 2007. Une autre étude a permis de démontrer que plus de la moitié des déplacements en voiture en milieu urbain sont des courts trajets de moins de 3 kilomètres. Cela représente une émission de CO2 entre 700 et 1000 kg par an, un lourd bilan que chacun peut prévenir en privilégiant les vélos de route. De plus, avec les différents problèmes rencontrés dans les grandes villes comme les embouteillages, conduire est loin d’être la façon la plus rapide pour se déplacer. Pouvant se faufiler quasiment n’importe où, le vélo permet de rouler à une vitesse moyenne de 15 km/h en ville contre 10 km/h pour une voiture.

Le vélo, moins polluant que les autres modes de déplacement

Dans un souci d’objectivité, il convient de se pencher sur les risques que représente le vélo pour l’environnement. Contrairement aux idées reçues, la petite reine est bien polluante, mais elle reste néanmoins tout en bas de l’échelle comparée aux autres modes de locomotion. Pour un cycliste roulant sur un vélo classique ou en BMX, l’émission de CO2 par kilomètre est seulement de 21 grammes. Ceux qui ont l’habitude d’utiliser un vélo à assistance électrique émettent 22 grammes de CO2 à chaque kilomètre parcouru. Pour ce qui est des transports en commun comme les bus, le chiffre est quasiment multiplié par 5: 101 grammes par personne, par kilomètre. Celui-ci explose littéralement en cas d’utilisation de voitures privées : 271 gr/km de CO2 par personne. En d’autres termes, réduire les déplacements en voiture pour se mettre enfin aux deux-roues permettrait d’économiser des millions de CO2 par an. En y mettant chacun du sien, l’on parviendrait ainsi à préserver notre environnement.

Si vous cherchez plus d’infos ou d’actualités sur le cyclisme, vous pouvez vous rendre sur notre guide Vélo et VTT.

Retrouvez .