Comment se créer un potager en ville ?

Le bonheur d’avoir son propre potager n’est pas réservé aux non-citadins. En effet, et les habitants des villes l’ont bien compris et ils sont de plus en plus nombreux à profiter des avantages d’un potager personnel. De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour cultiver sur une petite surface comme une terrasse ou même un balcon. Focus.

Un potager urbain : une petite surface

Le principal frein du jardinier urbain en herbe étant la surface exploitable. Au mieux, il jouit d’un petit jardin, d’une terrasse et au pire d’un balcon… mais dans tous les cas, il existe une solution adaptée à ses besoins. Voici 4 conseils pour tenter d’optimiser au mieux l’espace alloué.

Ne pas se disperser

Ou encore, produire que ce que l’on mange. Avec un espace restreint, autant ne pas gaspiller les coins et recoins à disposition. Avant d’attaquer, les besoins du foyer doivent être étudiés et calculés dans le but de ne produire que l’essentiel. Quels sont les légumes préférés ? En quelle quantité hebdomadaire ? etc. Cela peut sembler ennuyeux mas c’est primordial pour éviter les gâchis.

Dans la pose d’un potager urbain en carré, cette étape est d’autant plus indispensable. Avec des carrés de 1.20 m de côté, divisé en cases, il est impératif de quantifier graines et plants souhaité dans chaque espace.

Diminuer le temps d’occupation

Autre conseil qui s’applique à tous les types de potagers mais particulièrement à ceux en carré (format généralement retenu par le jardinier des villes) : libérer des places le plus tôt possible afin d’installer d’autres espèce de légumes.

Cela implique :

  • De récolter les denrées dès qu’elles sont mûres
  • D’étaler dans le temps ses semis et/ou plantations
  • Encore mieux, d’utiliser la technique de semis en pépinière

Gagner du terrain en hauteur

Pour optimiser l’espace, il existe une règle incontournable et même salutaire : jardiner à la verticale ! Privilégier cette technique ne s’adresse pas obligatoirement aux plus expérimentés : tuteurer et/ou palisser peuvent facilement devenir vos plus grands alliés en milieu urbain. D’autant plus que de nombreuses espèce de légumes se prêtent aisément au jeu : haricots (attention tout de même, pas évident du premier coup), pois, petits courges, concombres et bien évidemment, la star de l’été, les tomates. Suivez ce lien pour en savoir plus à ce sujet.

Optimiser, optimiser et optimiser

Occuper tout l’espace, tel doit être votre obsession… Pour cela, vous pouvez associer (même carré) cultures basses et cultures hautes, plants à croissance lente et rapide. Cette technique s’intitule la culture en intercalaire !

D’autant plus que certains mariages sont bénéfiques pour l’un ou l’autre… Par exemple, les plants de tomates apprécieront la présence de basilic qui protégerait les premiers de certains parasites.