S’isoler du froid et des dépenses

A notre époque, il parait inconcevable de souffrir encore du froid chez soi. Pourtant il existe encore de nombreux foyers en France où l’on a peine à se sentir bien au chaud en période hivernale ou même lors des saisons intermédiaires comme l’automne ou le printemps. La raison vient inévitablement de l’isolation du logement. Mais pas uniquement. Il faut également s’assurer d’un chauffage adéquat et conforme à vos besoins. Là, les énergies renouvelables prouvent toute leur utilité. Elles correspondent tout d’abord aux nouvelles normes énergétiques et thermiques et sont vecteurs d’économies financières en allégeant vos factures.

C’est la question primordiale à se poser si l’on veut avoir chaud chez soi. Et il faut étudier toutes les déperditions possibles du sol au plafond sans oublier les murs en passant par la moindre ouverture. Il faut donc impérativement isoler le toit et les combles mais aussi les murs et prioritairement ceux placés au nord pour le froid et à l’ouest pour l’humidité. A vérifier également les fenêtres si elles ne sont pas à double ou triple vitrage, envisager leur remplacement ou trouver des solutions intermédiaires comme un calfeutrage ou un survitrage. Les sols ne doivent pas être oubliés et il peut être nécessaire de vérifier sous celui-ci (ponts thermiques) notamment dans le cas de planchers. L’isolation est de manière générale réglementée d’ailleurs des certificats de performance énergétique doivent être obligatoirement fournis par les propriétaires pour les nouvelles locations ou en cas de vente. Il s’agit de la réglementation RT2005. Mais il existe aussi la RT2012 qui prévoit depuis 2013 pour les constructions neuves un nombre de contrôles portant sur un minimum de 10% de déperdition (parois et ouvertures) en termes d’isolation. Cela porte aussi sur les énergies renouvelables, les équipements durables et la conception bioclimatique à savoir l’orientation du logement par rapport aux points cardinaux. Dans tous les cas la norme RT2012 permet d’obtenir une moyenne de consommation d’énergie par an équivalent à 50kWh au m2.

Une fois l’isolation de son logement effectué, se pose la question « quelles solutions envisager pour se chauffer ? ». Les énergies renouvelables utilisent les ressources naturelles de notre environnement comme l’air, le soleil, la géothermie, le bois. Les équipements correspondants sont les systèmes solaires combinés, les pompes à chaleur, les chaudières hybrides ou pompes à chaleur hybrides, les combinés chaudières gaz/pompe à chaleur/cumulus solaires et le chauffage au bois sous forme de chaudière ou poêles.

Le mieux pour envisager toutes solutions est de s’adresser à des professionnels tant pour l’isolation que pour le chauffage. D’autant que de nombreuses aides ou de crédits d’impôts vous permettront d’envisager vos travaux avec un minimum de coût. Des aides existent également du côté de l’Anah, des conseils régionaux ou départementaux vérifiez donc de ce côté y compris à la préfecture de votre département qui vous donneront les démarches à suivre pour en bénéficier.