Les eco-matériaux pour l’aménagement des combles

Pour valoriser son logement ou tout simplement améliorer le confort de votre maison, l’aménagement des combles perdues est une solution simple pour augmenter la surface habitable du logement. Plus économique qu’une extension ou une surélévation, l’aménagement des combles nécessite dans la quasi totalité des cas une réfection ou une rénovation de la toiture, des travaux d’isolation thermique et les travaux de finition. Pour chacune de ces étapes, il existe des solutions écologiques faciles à mettre en œuvre et économiques.

La rénovation de la toiture pour assurer une parfaite étanchéité

Avec le temps, il arrive que la toiture ne soit plus aussi étanche au infiltration d’eau. Dans les cas les plus grave, la toiture nécessite de lourd travaux de réfection. Dans ce cas, il est intéressant d’envisager une isolation par l’extérieur. On parle plus généralement d’ITE (Isolation Thermique par l’extérieur). Ce type d’isolation présente l’avantage de sauvegarder la hauteur sous plafond et rendre d’avantage habitable les combles.

Pour les travaux d’ITE, la filière des matériaux écologiques préconise l’utilisation des panneaux de fibre de bois flexibles et rigides. Deux mises en œuvre technique permettent de réaliser ce type de travaux : l’isolation entre et sur chevron et le sarking.

Pour en savoir plus sur l’isolation thermique par l’extérieur en fibre de bois : cliquez-ici.

Dans la majorité des cas, une simple pare-pluie en sous-toiture permettent de rattraper les défaut d’étanchéité de la toiture et protéger l’isolation intérieure.

L’isolation des combles par l’intérieur

 

Lorsqu’on parle d’isolation des combles, on vise l’isolation des combles perdus. La pose d’un isolant en vrac sur le pare-vapeur posé à même le sol permet d’améliorer les performances thermiques de la construction. On utilise généralement la ouate de cellulose ou la laine de bois en vrac que l’on déverse manuellement ou en soufflage à la cardeuse. Mais dans le cadre d’un aménagement des combles, c’est avant tout les rampants qu’il faut isoler.

Là encore, la laine de bois connait un succès important pour ce type de travaux. Nombreux sont les bricoleurs et particuliers qui se sont laissé tenter par ce matériau naturel et durable.

En panneau flexible, la laine de bois se pose grâce à des suspentes après avoir poser un pare-vapeur permettant de réguler l’humidité.

Les finitions

Parquets naturels, en liège ou encore pour les revêtements muraux, les solutions écologiques ne manquent pas.

Le parquet liège par exemple présente l’avantage d’être à la fois un revêtement de sol très tendance et un isolant phonique permettant de réduire les bruits d’impacts.

Coté mur, les peintures bio et naturelles garantissent une finition et des performances digne des plus grandes marques de peinture traditionnelle. De même, les peintures à la chaux ou à l’argile ou les enduits terres connaissent un succès dans le design intérieure à la recherche d’authenticité et d’effet de matière.