L’essentiel sur le recyclage des déchets industriels dangereux

Les déchets industriels dangereux ou DID désignent l’ensemble des déchets pouvant être toxiques pour l’humanité, ainsi que l’environnement. Pour leur élimination, la gestion de ces types de déchets fait appel à l’incinération et au stockage.  Pour cela, la location de benne est nécessaire afin de faciliter la collecte et le traitement des déchets.

Les différents types de déchets dangereux

Les déchets dangereux sont le plus souvent générés par les industries et entreprises. Ils concernent tous types de déchets présentant des risques de nuisance à l’homme et à l’environnement. Pour cela, ils peuvent présenter une ou plusieurs des propriétés suivantes : explosive, inflammable, nocive, comburante, toxique, infectieuse, cancérogène, corrosive, irritante…

Ils se répartissent ainsi :

–          les déchets toxiques en quantités dispersées ou DTQD : piles, batteries, produits de beauté, détergent, eau de javel…

–          les déchets industriels spéciaux  ou DIS : solvants, boues, acides, mâchefers, cendres, laitiers…

–          les déchets d’équipements électriques et électroniques ou DEEE : téléphones portables, ordinateurs et divers appareil électroniques…

Les étapes de la gestion des déchets industriels dangereux

Tout comme les ordures ménagères, la gestion des déchets industriels est une opération indispensable permettant de les éliminer et aussi récupérer les objets réutilisables. Toutefois, bien que les déchets industriels dangereux présentent des impacts nocifs à l’homme et aussi à l’environnement, en raison de leur composition en substances toxiques, ils doivent être valorisés. Voici un exemple de valorisation de déchets sur Comptoir-lyonnais-metaux.com.

Pour cela, il existe plusieurs moyens de traitements et de valorisation des DID.

–          L’incinération : réalisée à très haute température, permet de produire de la chaleur pour chauffer les bâtiments publics et/ou privés. Cette opération s’applique notamment aux déchets d’activités de soins.

–          Le stockage et la stabilisation : le stockage permet certains déchets de ne pas propager les substances polluantes qu’ils contiennent dans l’environnement, tandis que la stabilisation permet aux déchets dont la teneur en polluants excède les seuils prévus par la réglementation, de solidifier et piéger les substances toxiques qu’ils contiennent.

–          Le traitement physico-chimique : ce procédé consiste à transformer les DID au moyen de méthodes faisant appel à des réactions chimiques avant d’être stockés.

–          La régénération : cette étape permet de créer de nouveaux produits finis non altérés. C’est une solution économique et écologique pour conserver les ressources et les matières premières.