L’évacuation des eaux usées : comment respecter les normes environnementales ?

Lors de la construction de votre maison, la gestion des eaux usées restent bien souvent à la charge du propriétaire, le constructeur de maisons individuelles ne souhaitant pas forcément s’occuper de cette partie-là. Fosse septique ou tout-à-l’égout, il faut faire attention à bien respecter les normes environnementales.

La fosse septique : là où le tout-à-l’égout ne passe pas.

Dans les communes les plus rurales, il n’y a pas de réseau d’égout. Sur le plan d’exécution de votre permis de construire, l’ensemble des réseaux sont indiqués : eau potable, électricité et télécom. Pour les villages plus importants et les villes, on retrouve en plus les réseaux pour l’eau de pluie, pour les eaux usées (le tout-à-l’égout).

Comment choisir sa fosse septique ? Dans ce domaine-là, mieux vaut s’adresser à des professionnels. Déjà, parce que c’est compliqué à mette en œuvre : il faut creuser, choisir la bonne fosse, avoir les bonnes pentes, … Mais en plus, l’assainissement non-collectif est très règlementé : le SPANC, ou Service Public d’Assainissement Non Collectif, est un organisme en charge de conseiller et d’accompagner les particuliers. Mais il veille aussi au bon respect des normes. Car en fonction de la nature de votre sol et de votre environnement, il préconisera telle ou telle système d’assainissement. Un mauvais assainissement non-collectif peut être dommageable pour l’environnement. Il convient donc de bien dimensionner le matériel qui sera mis en terre.

Les professionnels sont aguerris et sauront discuter avec le SPANC. Faites leur confiance et n’hésitez pas à les solliciter pour obtenir votre de devis de fosse septique.

Le Tout-à-l’égout : le réseau collectif d’assainissement

En ce qui concerne le traitement des eaux usées, la meilleure technologie reste l’assainissement collectif. C’est ce qu’on appelle le tout-à-l’égout. C’est un réseau d’égout qui part de votre maison, et qui rejoint la station d’épuration la plus proche. Cela nécessite des investissements importants de la part des syndicats des eaux, mais a le mérite de faciliter le traitement des eaux et de s’assurer de la rendre complètement propre et sans danger pour l’écosystème.

Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve, sa mise en œuvre reste plutôt simple : le réseau arrive au pied de votre terrain, il suffit de s’y connecter en creusant une tranchée suffisamment profonde et en installant un bon vieux tuyau en PVC de diamètre 100.

Le réseau d’assainissement collectif a cependant un revers de médaille : le coût de l’eau. Surtout dans les communes peu habitées. Quand l’eau atteint rarement les 2€ par mètre cube dans le cas d’une commune non relié à un réseau d’assainissement collectif, celle-ci peut atteindre voire dépasser les 6€ le mètre cube d’eau quand le tout-à-l’égout est installé !