Nouvelle norme concernant la ouate de cellulose

Depuis le mois de juillet, la ouate de cellulose est encadrée par une nouvelle norme européenne. La norme Pr EN 15101 décomposée en deux parties permettra l’obtention du marquage CE. Les détails.

La norme Pr EN 15101

Afin de définir un cadre commun à la ouate de cellulose pour l’ensemble du territoire européen, une norme européenne concernant ce produit vient récemment d’être homologuée. Utilisée comme isolant, la ouate de cellulose est désormais encadrée par la norme Pr EN 15101 instaurée le 2 juillet dernier. Cette norme de conformité porte sur deux parties bien distinctes. D’une part, la norme couvre les performances de l’isolant en vrac avant sa mise en oeuvre. Ces performances seront garanties par des tests de modalités. D’autre part, la norme couvre également tous les aspects de mise en oeuvre de l’isolant cellulosique. Dans tous les pays membres de l’Union européenne, cette norme portant sur la ouate de cellulose devrait être obligatoirement reconnue, permettant l’obtention du marquage CE.

Obtenir le marquage CE

La mise en place de la norme Pr EN 15101 a pour objet de rendre possible l’obtention d’un marquage CE  via la déclaration de conformité de l’isolant de cellulose aux exigences de la norme. Ce marquage autorisera une libre circulation du produit sur tout l’espace européen. La norme définit ainsi un cadre commun à un ensemble de produits. Un organisme de certification se chargera du suivi continu des méthodes de test, des modalités ainsi que des manières dont les performances exigences minimales du contrôle. Il est à noter également qu’un arrêté du ministère de l’Écologie publié au Journal officiel du 3 juillet 2013 interdit désormais l’importation ainsi que la vente de la ouate de cellulose aux sels d’ammonium en France. La formation de l’isolant est donc revenue à celle avec le sel de bore, les sels d’ammonium étant jugés toxiques.

Focus sur la ouate de cellulose

Matériau de construction très prisé, la ouate de cellulose est utilisé en tant qu’isolant écologique. L’isolant cellulosique également appelé isolant de cellulose, le produit est obtenu à partir de papiers journal recyclés. Le sel de bore, utilisé comme un additif fongicide et ignifugeant intervient également dans la composition de la ouate de cellulose. Disponible en vrac ou en plaque, la ouate de cellulose intervient dans l’isolation des toitures, des murs, des combles et des sous-pentes. Elle présente d’excellentes performances thermiques en préservant l’habitation contre le froid durant l’hiver ainsi que les vagues de chaleur en été. L’isolant de cellulose constitue aussi un bon isolant phonique. Le produit se classe ainsi dans la catégorie des isolants écologiques, n’engendrant aucune nocivité pour la santé ainsi que l’environnement.