Riad tunisien: une isolation naturelle

Les riads tunisiens sont, de par leur nom arabe, des habitations des zones urbaines tunisiennes (médinas) possédant un jardin interne permettant ainsi à ses occupants de profiter de leur cour arborée, complètement isolée de l’extérieur.
Les riads tunisiens ont deux intérêts: la protection de la vie privée des occupants mais surtout, grâce aux points d’eau du riad, le refroidissement de l’air extrêment chaud qui vient de l’extérieur. Les riads sont de vrais climatiseurs naturels, l’air chaud rentre par des ouvertures de la bâtisse, se refroidit au-dessus des points d’eau et ressort du riad, formant ainsi des courants d’air frais. Cette isolation naturelle des riads est communément utilisée depuis des millénaires et est remarquablement efficace.
Le jardin central du riad est traditionnellement orné d’orangers ou de citronniers et d’une fontaine comme point d’eau, ou d’une piscine pour les plus luxueux. Les murs sont recouverts de Tadelakt, un enduit de chaux imperméable, et décorés avec des calligraphies traditionnelles arabes.
Les salons ouverts sur le patio permettent de profiter de cette fraîcheur provenant du jardin intérieur.
Pour ceux qui n’ont jamais expérimenter un séjour dans un tel bâtiment il est le temps de prévoir un séjour en Tunisie où vous pourrez y louer le riad de vos rêves. De nombreux sites de petites annonces offrent des alternatives à bas coûts, comme tayara.tn.
Ces riads sont non seulement des lieux isolés et frais où il fait bon se reposer mais sont pour la culture tunisienne de vrais joyaux cachés derrière les murs des médinas et représentent le paradis oriental. Nombre de ces riads ont été abandonnés au bénéfice des nouvelles grandes villes, mais depuis les années 70, les riads retrouvent peu à peu leur beauté d’antan. Cependant, pour bien profiter de cette isolation naturelle qu’offrent les riads traditionnels, leur restructuration doit être réalisée dans les règles de l’art avec des matériaux traditionnels, tel que le Tadelakt, un vrais jardin intérieur et une source d’eau, comme la fontaine. Certains riads restaurés à bas coûts ne possèdent pas de jardins ou encore sont constitués de murs en béton.